dimanche 21 février 2010

LISTE POUR L’ÉGALITÉ TOTALE

« Bâtir le développement de la Réunion sur une économie réelle, équilibrée et dans la dignité. »

en gomant les handicaps que sont :
  • l’éloignement géographique par rapport à la métropole
  • la taille limitée du marché
  • la fatalité de l’assistanat

Par la CONTINUITÉ TERRITORIALE qui consiste à prendre en charge le coût total du transport maritime de marchandises ainsi que le cout partiel du transport aérien de personnes à travers un tarif résidant (-30%) pour tous les réunionnais y compris ceux résidant en métropole.

Le financement sera alors assuré par la suppression de l’octroi de mer et l’alignement de la tva sur celle de la métropole permettant de dégager des marges de manœuvre suffisantes pour garantir également le fonctionnement des communes.

Contre la vie chère
Alignement des prix des produits à la Réunion sur ceux de métropole compte tenu d’un fret zéro, sous contrôle de l’observatoire des prix et de la pression exercée par les associations de consommateurs envers les « profiteurs »

Contre le chômage
Développement et création d’entreprises tournées vers le grand marché européen et devant intégrer une valeur ajoutée locale sur les produits locaux ou de la zone en contrepartie du fret maritime zéro.

Notre environnement économique ainsi amélioré par un accès privilégié au marché européen et complètement transparent au niveau de la formation des prix nous permet d’asseoir une véritable stratégie de développement permettant de réaliser l’égalité totale :

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
  • visant à rétablir un équilibre entre les grosses entreprises en position dominante et les petites souvent sous-traitantes en agissant sur la commande publique et la promotion de groupement d’entreprises.
  • permettre à une entreprise quelque soit son activité de négocier directement le cautionnement de son prêt bancaire auprès d’établissement comme OSEO bénéficiant déjà de fond région, afin d’être en position de force vis-à-vis des banques.
  • faire réaliser un saut qualitatif aux structures indépendantes du commerce, de l’artisanat et du tourisme au niveau architectural, de l’agencement intérieur ou de mise aux normes couplée à une formation adaptée grâce a une incitation financière.

L’ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Au service des entreprises et de leurs besoins en compétence dans la perspective d’un accès facilité au marché européen et environnant en intéressant le plus grand nombre
  • aujourd’hui le territoire doit faire face à ses contradictions locales mais aussi aux menaces de la globalisation, d’où la pertinence d’une prise en compte à l’échelon régional d’une politique d’éducation et de la formation tout au long de la vie, démarche menée en trois étapes :
  1. lancer une démarche d’analyse prospective du territoire
  1. constituer des instances de concertation
Un schéma régional de l'éducation et la formation tout au long de la vie où l'apprentissage serait un vrai choix de vie professionnelle

Des instances qui regroupent tous les acteurs (élus, associations, chambres consulaires) chargées de répartir les moyens et les responsabilités de chacune dans la mise en œuvre d'actions, d'éducations.
  1. développer les infrastructures d’accès à la connaissance et doter les lycées de salles numériques
La région Réunion en misant sur l’éducation et la formation tout au long de la vie peut ainsi obtenir le label « région apprenante »
qui lui permet de faire partie avec d’autres régions de métropole d’un réseau national au sein duquel les expériences de coopération ont montre leur intérêt.
  • parce qu’il ne s’agit pas de laisser au bord de la route des jeunes sans diplôme, ni qualification donc en difficultés, le groupe Égalité totale entend investir dans l’école de la deuxième chance en tant que dispositif d’insertion.
Lancée dans le cadre expérimental en 1998, une dizaine d’écoles a vu le jour en France et de nombreuses structures se multiplient un peu partout en Europe
destinée à remettre en selle des jeunes coupes du monde du travail, elle affiche un taux de réussite de 70% grâce a une pédagogie individualisée.
L’alternance est au cœur du dispositif et elle vise la maitrise des savoirs de base et la découverte du monde de l’entreprise. Les élèves sont rémunérés.

L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE qui devra répondre concrètement aux préoccupations de la population
  • favoriser la création d’un établissement public qui regroupera l’état, le conseil régional, le conseil général et les communes, dont la mission sera de financer la construction de logements sociaux bien que le logement social ne relève pas de la compétence du conseil régional.
face aux retards accumulés (30 000 demandes en attente), 180 000 logements à construire d’ici 2030, le groupe Égalité totale s’engage à rétablir et à renforcer la participation financière du conseil régional dans l’établissement public foncier de la Réunion afin de pouvoir disposer du foncier nécessaire.
  • augmenter de façon significative la participation financière du conseil régional dans la société publique locale d’aménagement de la Réunion pour le traitement des eaux usées et des réseaux d’assainissement. La compétence de cette société sera élargie afin de mettre en œuvre les moyens nécessaires face à l’augmentation et à l’amplification du dérèglement climatique, par des actions de prévention des inondations (endiguement, franchissement et curage des ravines, protection des cotes)
  • réaliser une nouvelle liaison nord – ouest (Saint-Denis la possession) et la liaison tram train, sur la même infrastructure en mer, qui pourra être prolongée et raccordée au boulevard Lancastel, les voies de contournement des agglomérations (Saint-Benoît, Saint-Pierre, Le Tampon et la Plaine des Palmistes avec le confortement de la route nationale n°3, à fluidifier le trafic sur la quatre voies de Saint-Paul – Le Port et sécuriser les axes exposés aux éboulis.

Le groupe Égalité sociale amplifiera les actions liées à la protection de notre environnement et de notre biodiversité et à la promotion d’une énergie propre et sécurisée en accordant la priorité d’accès aux entreprises réunionnaises pour une meilleure appropriation des enjeux.

LA COOPÉRATION RÉGIONALE qui va permettre à la Réunion de jouer pleinement son rôle de porte d’entrée de l’Europe dans l’océan indien en :
  • confortant port Réunion comme plate forme logistique et de valorisation des produits locaux et de la zone, renforcée par la mise en place d’une compagnie régionale maritime.
  • misant pleinement sur la complémentarité Réunion/Maurice en matière touristique mais dans un positionnement haut de gamme en privilégiant la rénovation des structures rurales existantes et leur mise en réseau avec les autres opérateurs d’activités touristiques.
  • tissant un véritable réseau d’échange dans le cadre de la formation et de la recherche en lien avec l’université intéressant des domaines aussi larges que la culture, la linguistique, la pharmacologie etc.

Le groupe Égalité totale entend donner à la coopération régionale un véritable élan dans le sens d’un plus grand rayonnement de l’ile dans l’océan indien.


LA CULTURE ET LE SPORT comme éléments de socialisation de l’individu

le groupe Égalité totale propose au niveau de la culture:
  • une cohérence des actions culturelles bases sur un partenariat élargi a l’ensemble des décideurs et acteurs culturels.
  • une gestion plus pointue des structures et du patrimoine local et par la mise en valeur des sites culturels existants plutôt que la M.C.U.R.
  • la promotion des talents artistiques ; détection, formation, diffusion
  • soutenir la littérature réunionnaise dans le cadre des langues et cultures régionales (L.C.R).

le groupe Égalité totale propose au niveau du sport de:
  • permettre aux jeunes de suivre une carrière sportive de haut niveau en métropole et en Europe.
  • favoriser l’échange entre animateurs/éducateurs dans les pays de la zone pour un meilleur déplacement des équipes
  • soutenir les ligues pour élargir l’offre dès le jeune âge et dans toutes les couches sociales de la population.

samedi 20 février 2010

LA CONTINUITÉ TERRITORIALE

 Un peu d’Histoire

La Réunion est plus isolée du reste du monde que du temps de la marine à voile. A cette époque, comme elle était sur la route des Indes, , elle était reliée directement à la France, au Brésil, l’Afrique, l’Indochine et la Chine. Avec l’ouverture du canal de Suez , la route maritime est passée au nord et la Réunion a été isolée . Dès lors, pour sortir de l’île et y entrer et comme il n’y a pas de liaisons routières ou ferroviaires et que les paquebots ont été supprimés en 1971, il n’y a plus que l’avion.

L’avion doit être un outil au service du développement durable de la Réunion.

Trois constats.

Aucun pays au monde ne peut se développer en restant isolé. ( rôle du train dans le désenclavement des Régions ),

La population scolarisée de la maternelle à l’Université est de l’ordre de 245 000 jeunes. En 1946 (départementalisation ), la population totale de l’île était de 220 000 habitants

Tous les ans, près de 20 000 jeunes sortent de l’école et de l’Université et la Réunion ne crée que 4500 à 5000 emplois par an. Que fait-on de ces milliers de jeunes qui ne trouvent pas d’emplois ?

Une décision politique : La Continuité territoriale

C’est le fait nouveau.

Promesse électorale du candidat Jacques CHIRAC devenue ensuite une proposition dans la Loi Programme, la Continuité territoriale est aujourd’hui à l’ordre du jour. Des sommes ont été débloquées par l’Etat, 8 millions € en 2004, 2005 et 2006. Il s’agit cependant de ne pas laisser certains la dévoyer et proposer sous le même vocable un vulgaire ersatz.
Rappelons  que :
1°) la Continuité territoriale c’est une aide de 30 %
du prix du billet avion, apportée par l’Etat au nom de la solidarité, pour effacer le handicap de la distance et permettre aux habitants des DOM de se rendre facilement en métropole et en Europe. Cette aide n’est donnée que pour le sens Réunion -Paris A/R

du prix du fret à l’exportation

2°) cette aide à la personne est autorisée par l’Europe qui refuse, par contre, toute aide financière aux compagnies aériennes.

Deux questions se posent alors :
- 30% d’un billet à quel prix ?
- pour quel public?
Une vraie Continuité territoriale

Dans un premier temps nous ne parlerons que du transport passager.

« A quelque chose malheur est bon » dit le dicton. La crise provoquée par le Chikuncunya qui vide les avions des touristes, doit être l’occasion de mettre en place une vraie Continuité territoriale entre la Réunion et la métropole mais ouverte dans les deux sens : Réunion - Métropole, Métropole - Réunion.

Cette vraie Continuité territoriale permettrait en modulant l’aide au passager :

1°) humaniser l’émigration

en mettant le prix du billet à la portée du plus grand nombre, les parents de conditions modestes pourront ainsi revoir leurs enfants et petits enfants et ceux qui travaillent en métropole pourront revenir facilement en vacances

2°) participer à la formation

- des scolaires :tout jeune aura droit, au cours de sa scolarité obligatoire de 12 à 16 ans, à deux voyages minimum, vers la France et/ou l’ Europe : séjour découverte, contact avec les entreprises, séjour linguistique. Ainsi il pourra découvrir d’autres horizons et faire dès son plus jeune âge l’apprentissage de la mobilité et de la vie sous d’autres cieux.

- des étudiants : en 2010, près de 20 000 étudiants sont attendus. Il y aura donc un problème de places et de filières ( BTS, IUT ) que l’université ne pourra pas proposer. Il faut donc que les étudiants puissent partir en métropole, et en Europe.( cf la grève des BTS « Aéronautique » qui ne pouvaient pas faire le stage obligatoire en entreprise, faute d’entreprises implantées localement.)

- des professionnels:stages en entreprise, salons professionnels, formation, contacts commerciaux, congrès professionnels etc...

- des sportifs :stages, formations, compétitions avec d’autres équipes en métropole, en Europe etc...

- des artistes : stages, formations, échanges, cours, promotions, etc...

- des professionnels de santé : recyclages, formation continue permanente, échanges et recherche, congrès etc…

- des associations humanitaires, culturelles, cultuelles : échanges et partenariats pour la promotion et le développement des actions.

3°) lutter contre le chômage

En permettant aux demandeurs d’emplois réunionnais de répondre aux offres d’emplois en métropole, en Europe, par une mobilité maximale. Rappelons que 2010 verra le départ à la retraite de centaines de milliers de gens qui libéreront des emplois. Il faut donc que nos jeunes qui sont français et Européens, qui parlent la même langue et partage la même culture, puissent, dans les meilleures conditions, occuper ces postes.

4°) développer le tourisme

Qui est déjà le premier secteur d’activité pour l’ensemble des pays de la zone :

- En mettant le billet à 700 €, toute l’année, on favorise la venue de tous les touristes. Le tourisme ce n’est pas seulement les grands hôtels et les grosses agences réceptives. C’est aussi les tables et chambres d’hôte, les gîteurs qui accueillent les randonneurs, les activités de loisirs ( parapente, canyoning, plongées sous-marines, promenades en mer,les sociétés de transport etc…), toutes activités qui créent des emplois et participent au développement durable de la Réunion.

En faisant de la Réunion et de ses deux aéroports internationaux le H.U.B. international de l’Océan Indien pour les 450 millions d’Européens, les 350 millions de Russes et Ukrainiens.

5°) conduire une politique sociale basée sur la solidarité locale et nationale

Pour les handicapés, les malades qui ont besoin de soins particuliers, les personnes âgées, les familles nombreuses, etc… ( cf personnes de plus de 60 ans et mères de famille nombreuse ( 3 enfants) qui bénéficient de 50 % de réduction sur les trains et les navettes Air France...)

La Continuité territoriale relève de l’aménagement du territoire.

Le moment est venu de rompre avec la vieille conception du transport aérien, transport de luxe réservé à une clientèle privilégiée, dont les billets sont payés le plus souvent par la collectivité.
Il est temps d’ouvrir la Réunion sur le monde et au monde.

L’avion est un outil qui doit être mis au service de l’aménagement du territoire comme l’est aujourd’hui le TGV qui relie entre elles les différentes Régions de Métropole et bientôt de l’Europe. L’avion c’est notre TGV ( Transport Grande Vitesse )

Mise en place de la Continuité territoriale

C’est aux collectivités de déterminer la politique à mener pour le désenclavement de la Réunion (Continuité territoriale, transport des marchandises etc...) et non aux Cies aériennes. On imagine mal une politique de construction des lycées, de modernisation de l’Université etc... laissée à la seule volonté des entreprises de BTP! C’est la volonté Politique qui a mis Marseille et Bordeaux à 3H de TGV de Paris. Et l’on sait maintenant que cette politique a « boosté » l’économie de toutes les Régions traversées.

* La démarche que nous proposons et qui est celle adoptée par les autres RUP, consiste à :

1°) Définir d’abord la demande de la Réunion en matière de Transport aérien et non à la subordonner à l’offre des Compagnie aériennes.

Puisque nous sommes Français et Européens, n’en déplaise à certains, et que l’avion est le seul moyen de relier la Réunion à la métropole et à l’Europe, nous voulons:
- Pouvoir prendre l’avion comme on prend le train en métropole.
- un avion aux normes de confort international ( pas de bétaillère ) et régulier.

2°) A quel prix ? ( notion de prix plafond )

Nous l’avons déjà dit, c’est actuellement la cacophonie et le désordre tarifaire.

- Nous voulons un avion avec uniquement deux classes (comme le TGV ).
- La 1ère, au tarif libre (en général les utilisateurs ne paient pas leur billet qui est pris en charge par la collectivité ou l’entreprise).
- la seconde, au « juste prix », c’est à dire à un prix où la Cie ne perd pas d’argent, assure ses investissements, la rémunération de ses actionnaires, mais avec lequel elle ne fait pas de super bénéfices sur le dos d’une clientèle captive comme c’est le cas à la Réunion.

Ce juste prix correspond au « prix plafond » accessible à tous les passagers et toute l’année . Coll’Air l’a empiriquement déterminé à 700 euros.

Comme, avec le désordre tarifaire actuel et le secret maintenu par les compagnies aériennes, il est difficile de le déterminer, nous demandons qu’il le soit par une Commission d’enquête parlementaire ou par un appel d’offres européen.

3°) Pour quel public ?
C’est sur ce prix plafond que sera accordée l’aide financière de la Continuité territoriale, modulée en fonction des revenus , de l’âge des voyageurs et de la politique que l’on veut promouvoir. Pour fixer les idées, le bénéficiaire de l’aide de 30% n’aura à payer que 700 - 210 = 490 € .

Les prix doivent être modulés pour accorder une réduction de :
- de 50% ( ne laissant à leur charge que 350  €) pour les jeunes qui vont en métropole ou en Europe pour des séjours linguistiques, des stages en entreprises, la formation professionnelle, les rencontres sportives ou artistiques.

- de 20% pour les chefs d’entreprise, une fois par an, pour assister à des salons professionnels;

- de 80% pour les grands- parents de conditions modestes, , tous les deux ans, pour aller voir enfants et petits enfants ;
- de 80% pour les jeunes ayant trouvé un emploi en métropole alors qu’aujourd’hui l’aller simple coûte plus cher que l’aller et retour;

de 30% pour les Réunionnais installés en métropole, tous les deux ans, dans le sens Métropole- Réunion,
Avec 24 millions d’euros ( aide de l’Etat 2004, 2005, 2006 ) et pour une aide moyenne de 50%, ce sont 68 571 personnes que l’on peut aider à voyager et essentiellement pendant les périodes creuses car les stages en entreprises, la formation professionnelle ne se font pas en Juillet, Août en métropole. Avec une marge bénéficiaire, les compagnies aériennes recevant 700 € par passager, seront rentables sans arnaquer la clientèle captive que représentent les habitants de la Réunion. Il est bien évident que ces places « Continuité territoriale » feraient l’objet d’un quota sur tous les vols laissant ainsi libres les tarifs de la première classe et ceux des places hors quota.

A titre d’exemple, le ministère d’Outre- mer a annoncé en 2004 la prise en charge de 30% du prix d’un billet d’avion, une fois par an, entre Tahiti et Paris pour les résidents de la Polynésie Française.
4°) Création d’un office de la mobilité ou du transport ( nous ne sommes pas regardant sur le vocabulaire utilisé ) pour gérer cette continuité territoriale et ces aides sociales.

C’est un guichet
* unique et impartial où sont regroupés :
tous les fonds publics disponibles( aides de l’Etat, de l’Europe, de la Région (mobilité ) et du Conseil (CNARM) ;
les demandes individuelles ou collectives (séjours linguistiques, rencontres sportives, rencontres d’artistes, stages en entreprises etc..
.
* neutre ( pas électoraliste )
- distribution des cartes de réduction.
Ainsi, en fonction des critères et des périodes définis par les collectivités, l’ayant droit, sur présentation de sa carte d’identité et de sa carte de réduction peut ensuite aller prendre son billet directement à l’agence ou au bureau des compagnies qui ont accepté de pratiquer le  « prix plafond ».

A titre d’exemple, lorsque je vais dans une gare SNCF en métropole pour demander la carte « Senior », on ne me demande pas ma feuille d’impôts ou si un élu a fait pour moi « un petit geste », on ne me demande que ma carte d’identité et vu mon « grand âge », on me donne ma carte « Senior » sur laquelle sont inscrits les conditions( pourcentage de réduction 25 ou 50% en fonction des périodes. Dans le cas où ces conditions ne sont pas respectées, je voyage comme tout le monde au tarif normal.
Il en est de même avec la navette Air France Paris – Toulouse.

* Ce système étant mis en place, il appartient aux collectivités
- de se retourner vers l’Etat et l’Europe pour réclamer une aide conséquente pour généraliser cette continuité territoriale et faire face aux augmentations des prix.

- d’exiger que le traitement des pointes soit fait par des vols supplémentaires ( ce que fait la SNCF ) ou par des avions de plus grande capacité, au même prix. Il faut être conscient que si les Compagnies savent qu’il faut prendre à la Réunion des milliers de passagers, elles se débrouilleront, pour que le marché ne leur échappe pas, de trouver les passagers à mettre dans l’autre sens.

- de reprendre la gestion de l’aéroport ( plus de concession à la chambre de commerce).

Un chose est certaine, si cette continuité territoriale n’est pas mise en place rapidement la Réunion risque de ne pas pouvoir bénéficier de l’aide de l’Europe, lorsque celle-ci sera re-négociée , compte tenu de son élargissement.

G. GERARD ( 05/ 04/ 2006)

L'éducation et la formation tout au long de la vie

Un enjeu régional


Présentation
Dans les territoires régionaux se posent la question d'une nouvelle gouvernance des politiques d'éducation et de formation tout au long de la vie.
Des expériences de coopération entre territoire ont démontré leur intérêt et préfigurent la création d'un réseau mondial.

_Tout territoire est un espace géographique de proximité avec ses aspects concernant l'habitat,la santé, l'éducation, la culture et les loisirs.....
_Il est aussi un espace économique qui dispose de ressources sur lesquelles on s'appuie pour se développer.
_Le territoire doit fournir un sentiment d'appartenance à toute une population. Or, cette unité est fragilisée par l'influence de logiques diverses (économiques, sociales,culturelles....). En effet, les enjeux ne sont pas conciliables entres institutions, élus, acteurs économiques, associations et citoyens.

Aujourd'hui, le territoire doit faire face à ces contradictions locales mais aussi aux menaces de la globalisation. D'où la pertinence d'une prise en compte à l'échelon régional d'une politique d'Education et de formation tout au long de la vie.


1) La région: un espace politique d'amélioration du niveau de connaissance de la population.
Il est fondamental d'agir ou plutôt d'investir dans le système éducatif.
Pour donner à la population l'envie d'apprendre, il est important de construire une vision positive de l'éducation.

Pour cela: des investissements dans l'éducation préscolaire sont fondamentaux
pour favoriser le développement d'une appétence à apprendre .
Ce qui nécessite : de développer des actions coordonnées entre les acteurs qui lient éducation, recherche / innovation .

2) Pour une approche régionale de l' Éducation et la Formation tout au long de la vie
Les régions sont compétentes dans le champ de la Formation prof et le développement économique.


Les régions doivent donc s'adapter aux contextes locaux pour réduire les inégalités dues à des facteurs démographiques et socio-prof

En tant que Pilote du développement économique, la Région a une vision des difficultés des entreprises et de leurs besoins en compétences. Elle a un rôle intermédiaire entre le monde économique et la Formation.

La région peut donc animer sur son territoire, la mise en cohérence d'actions de formation avec les besoins du monde économique.
La population ainsi formée augmente la compétitivité de la régions.
On peut aussi envisager ( voir s'engager ) dans des coopérations européennes
cf pages 47 . Exemple Région Ile de France, Région Aquitaine
- Programme Eurostart
- Réseau Métropoles
- Oasis de l'espérance.....
Des crédits européens contribuent au développement de ces partenariats
L'agence Europe Éducation Formation France (2E , 2F) aide à la mise en œuvre
des Programmes européennes d'éducation et Formation tout au long de la vie .
Erasmus , Léonardo...) et à la Constitution de Réseaux locaux et Européens .

4) Vers une Politique locale de l'éducation et de la Formation tout au de la vie.
Nécessite une approche du territoire en Réseau sous 2 formes :
  • Territoire Prescrit qui mobilise des élus des différentes collectivités territoriales pour mettre en œuvre une politique d 'Éducation et de la formation autour d' un projet collectif .
  • Territoire vécu qui définit le territoire comme objet de partage et de
construction commune.
Cette approche du territoire vécu joue en cette faveur.
Il articulerait des besoins pluralistes et individualistes et construirait des liens
entre emploi et formation.

5) Comment favoriser une politique territoriale de l'Education et la formation tout au long de la vie .

  • Elle donne une représentation du Territoire comme un espace projet
(Étapes ( p. 49)

1) Lancer une démarche d'analyse prospective du territoire, qui aiderait tous les acteurs: élus, acteur économiques, associations,citoyens,collectivités à se forger une vision pour l'avenir et à clarifier leur objectif pour prendre des décisions qui aient du sens pour tous .
Ce qui suppose Une connaissance approfondie du territoire par tous les acteurs , donc un partenariat local pour élaborer un diagnostic stratégique
et identifier les besoins en matière de développement économique et de formation .
2) Constituer des instances de concertation et d'animation.
La cohérence des actions doit s 'appuyer sur une régularisation formelle et collégiale en créant:
- un schéma régional de l'éducation et la Formation tout au long de la vie .
-des instances territoriales participatives qui regroupent tous les acteurs .
-des conférences territoriales chargées de répartir les moyens et les responsabilités de chacun dans la mise en œuvre d'actions d'éducation.

3) Développer des infrastructures d'accès à la connaissance.
L'espace virtuel (cybercase) peut réduire l'isolement et le décloisonnement.

4) Encourager l'innovation sociale et l'esprit d'entreprenariat.
La région doit encourager l'innovation sociale et l'entreprenariat qui sont source d'émancipation socio-économique et de désir d'apprendre.


Conclusion
La Région est le meilleur rempart pour faire face à la globalisation et promouvoir une Education et Formation tout au long de la vie.

Pour y parvenir elle doit développer une « logique apprenante » qui consiste à combiner: les expertises,
les moyens mobilisables
et créer des partenariats innovants, solidaires et durables (p 51)

Plan socio-médical de la liste Pour l'égalité totale

Secteur éducatif
Faciliter le quotidien des lycéens par passe mobilité pour les transports prise en charge du permis en fonction des revenus
Passe contraception
Tiers payant obligatoire médical pour tous
Consultations et suivi médical obligatoire trimestriel et soutien psychologique trimestriel des lycéens
Cartable électronique
Séjours linguistiques avec les pays de la zone dans le cadre de l'apprentissage de l'anglais afin que les réunionnais deviennent bilingues quelque soit leur filière y compris les lycées professionnels
Passe loisirs pour jeunes accès à la culture facilite
Améliorer le cadre de vie des lycéens compte tenu des conditions climatiques difficiles à la réunion végétalisme les cours climatiser les salles de cours de gymnase et de sport comme le sont leurs bureaux administratifs scolaires et alimenter les lycées à l'électricité photovoltaïque

Emploi jeunes
Aide à l'insertion des jeunes dans le monde du travail par le biais de tutorat avec les entreprises
Créer des tremplins avec les entreprises du bâtiment avec des contrats première chance en subventionnant ces entreprises
Création d'éco-lycées
Secteur économique relance de l'emploi
Aide au monde les entreprises dans ces temps de crise avec annulation du projet de la MAISON DES CIVILISATIONS
Subventionner les entreprises qui embauchent des jeunes surtout à long terme en échange d'une charte d'engagement réciproque
Aide aux entreprises qui organisent le covoiturage ou le transport en commun de leurs employés
Bourses régionales pour création d'entreprises à la réunion et aide au monde artisanal local
Création d un fond d'investissement pour les entreprises pour coopération régionale économique
Aide à l'exportation des produits locaux
Aide à la création de sociétés de transport surtout écologiques
Relancer le secteur du bâtiment par de grands chantiers de réaménagements des ravines principales qui bloquent l économie de l'ile en saison des pluies et constructions des ponts à la rivière des galets et rivière st-Etienne
Encourager le monde agricole la culture maraichère y compris dans les pays de la zone qui pourrait être le grenier de la réunion afin d améliorer le coût du panier de la ménagère
Tourisme
Promouvoir par des ambassadeurs réunionnais de la région les échanges régionaux avec les pays qui ont concourus à la création de l'identité et de l'histoire de la réunion en échange de prêts financiers
Le tourisme package Seychelle-réunion ou réunion-Maurice ou mada-réunion inde-réunion région Afrique du Sud-réunion chine-réunion métropole-réunion
Promouvoir un écotourisme et être un modèle mondial de ce nouveau challenge qu’est le réchauffement climatique
Écologie
Privilégier les matériaux écologiques et encourager l'éco construction
Aides aux entreprises créatrices d énergies renouvelables
Égalité totale dans l'accès des soins dans les schémas régional sanitaire et social petite enfance et soins à domicile
Création de maisons médicales dans chaque commune avec un équilibre entre les hauts et les bas
Favoriser dans ces maisons médicales les stages de soins médicaux internes pour stage chez le généraliste
Les élèves infirmiers aides soignants
Médecins remplaçants ayant fait le choix de s inscrire sur la réunion devront entrer dans le pool de garde au même titre que les médecins installés afin d’assurer la continuité des soins en tenant compte de particularités éventuelles (âge maladies et médecins installés dans les zones déficitaires)
On soulagera ainsi les services des urgences débordés de nos centres hospitaliers qui n ont pas le rôle d assurer les soins de médecine générale et qui connaissent des pénuries en personnels soignants et qui n ont plus les moyens de soigner la population faute à des objectifs budgétaires imposés restrictifs
Défiscalisation totale des honoraires perçus pendant cette permanence des soins ou des médecins installés en zones déficitaires
Aide à l'installation des médecins qu’en zones déficitaires de l'ile de la réunion et revoir les taxes concernant les nouvelles installations en zone bien pourvues avec un droit payant d installations
Créations de centres de convalescence et de soins palliatifs
Création de maisons de retraites nécessaire car augmentation de 30% de la population âgée donc promouvoir la formation de personnel soignant et d’aide à ces personnes âgées
Dans le cadre de l'agence régionale de prévention de la santé
Aides aux associations d'enfants et d adultes malades handicapes
Centre d'éducation pour diabétiques obèses dans les maisons de soins de permanences des soins en semaine
Passe ticket santé sport mensuel pour les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires et obésités

CHD devenu CHR
Augmentation du nombre d étudiants infirmiers aides soignants et kinésithérapeutes
Création école infirmière aide soignant à St-benoît et St-Paul
Promouvoir la médecine du travail et la protection de la santé au travail
Allocation santé en plus de l'APA pour personnes âgés percevant les revenus vieillesses minimum et qui ne peuvent bénéficier de la CMU qui relèvera en tous les cas de l’assemblée unique
Monde associatif
Subventionner le monde associatif luttant contre les discriminations et l'exclusion à la réunion
La recherche est de la compétence de la région
Veille renforcée des maladies tropicales sur La Réunion avec laboratoire de recherche et de production de moustiques femelles stériles type aedes albopictus pour lutter efficacement contre la maladie du chikunguya
DOCTEUR MESSAI SAMIR PS

mercredi 20 janvier 2010

Secteur formation professionnelle

L’APPRENTISSAGE ! « L’apprentissage représente l’une des voies d’insertion professionnelle et d'accès à la qualification par alternance. »

ETAT DES LIEUX. On constate de moins en moins d’apprentis.
Au 31 décembre 2008 ils étaient 3872 comparé a 4052 un an plus tôt.
Plus des 2/3 étaient inscrits à la chambre des métiers (2395)

Alors pourquoi cette baisse d’effectifs ?

Alors que paradoxalement :
Toujours l’état des lieux :
A l’issue d’une formation niveau IV ( Bac pro, BP).
Le taux d’emploi est de 71% chez les apprentis formés ( 39% chez les non -diplômés )
A l’issue d’une formation niveau V ( CAP- BEP) Les apprentis formés diplômés ont deux fois plus de chance que les non – diplômés à trouver un emploi.

Elle résulte d’un constat dénoncé constamment par les syndicats ( au moins par celui dont je suis déléguée).

Certains employeurs utilisent l’apprentissage comme un moyen d’exploitation humaine au profit de la PRODUCTIVITE de leur entreprise. Les apprentis font donc les mêmes taches ( et parfois plus ) que les salariés titulaires. Des tâches qui parfois n’ont rien à voir avec leur formation.

Rajouté à cela, le manque d’encadrement et de suivi aussi bien dans l’entreprise que dans l’organisme de formation.
Nous trouvons l’explication au taux d’échec et aux ruptures de contrats avant terme.

L’EFFECTIF PREVISIONNEL est de 4200 APPRENTIS.

Loyal et Ambitieux !
Et pour l’atteindre au titre du contrat d’objectifs et de moyens on cible 4 actions. ( référence p.83).

Mais où est l’éducation National dans tout cela ?

L’école pour Tous ! ( Réalité e000ffective à la Réunion qu’en 1960).
En 2007, le taux de sortie de qualification était de 11,7% contre 16% en 2005. En baisse certes mais supérieur au taux métropolitain qui est de 5,6%.


Ce public d’exclus ce sont les jeunes qu’on retrouvent en rupture avec la société. (Je vais pas faire un tableau). Et pour lesquels la Région a mis en place les actions de « Redynamisation Social ».
C’est bien ! Mais avant d’arriver à la… Un travail en amont avec l’éducation National n’est-il pas incontournable?
Un travail collectif sur les orientations à la fin de la 3éme s’impose !

Comment demander à un jeune de choisir quand il ne connaît pas les métiers porteurs ?

Autre problème très grave !

A la fin de la 3éme, ici, il y a une demande de 60% en lycée professionnel or la consigne est d’équilibrer 50/50 ( lycée général ) car il n’y a pas suffisamment de structure d’accueil.
Dans l’école de la réussite ! on génère de l’ECHEC !
Posons donc la responsabilité de l’éducation Nationale.

Car avec :
1600 suppressions d’emplois.
La mort programmée des RASED dans le primaire.
Le recul du taux de scolarisation des 2ans.
La diminution de l’offre des postes aux concours de recrutement.
La Mastérisation des futures Professeur des écoles.
La réforme des lycées…

TOUT ! et j’insiste TOUT ce que la Région fera en terme de FORMATION pourra se comparer à un emplâtre sur une jambe en bois !

éolienne à axe vertical

Éolienne à axe vertical

STATOEOLIEN

Prix comparatifs

affiches de la campagne

 


 


TRACT